JULIEN VINCONNEAU 4TET

Paru le 30 Novembre 2016

Référence : Alr 001

« A Close Land… », celui d’un jazz moderne cher au guitariste Julien Vinçonneau depuis plusieurs années. Un pays proche, mais grand ouvert sur l’extérieur – « close », et non « closed » -, tant esthétiquement qu’humainement : « A Close Land… & People ». 

Pour son premier album, Julien Vinçonneau privilégie le jeu collectif à l’ego trip, en invitant des artistes qui comptent pour lui : le virtuose des cordes nylon Nelson Veras, le trompettiste à fleur de peau Geoffroy Tamisier, la chanteuse Leïla Martial, qui travaille sa voix comme un instrument, le saxophoniste alto Gweltaz Hervé. 

Quatre pointures ayant chacune leur « featuring » le long des sept titres composés et arrangés par le Nantais, avec pour fil conducteur un quartet au jeu aussi incisif que subtil. Autour de Julien Vinçonneau : Xavier Normand (Doucha, Urban Stories) à la contrebasse, Elie Dalibert (Sidony Box, 1 Name 4 a Crew) au saxophone alto et Florian Chaigne (Colunia, Ketu) à la batterie.

Avant d’être l’œuvre d’un guitariste, A Close Land & People est un voyage dans l’univers d’un compositeur-arrangeur. Un musicien autant marqué par le jazz – moderne et classique – que par le rock, qui se permet une relecture d’un des morceaux les plus « wild » de Nirvana (Milk It). Ici, la guitare lorgne volontiers vers le metal, se démarquant du son ordinairement estampillé Julien Vinçonneau, aérien, riche en effets.

« Less is more », comme le prônait Miles. C’est sans doute ce que s’est dit le guitariste en n’irriguant pas son disque de trop de soli (trois en tout et pour tout) mais en privilégiant un jeu impressionniste et un art de la composition-caméléon, adaptant son écriture à l’univers de ses invités : ballade intemporelle pour Geoffroy Tamisier (Ekko.M), duel de sax pour Gweltaz Hervé (Bumblebee), compositions savantes mais saisissantes pour Nelson Veras (Nine Drops et le bien nommé Tête Chercheuse), mélodie épique pour Leïla Martial (ACLP Pop Song). 

« ACLP » ? L’acronyme de A Close Land and People, car le titre du premier album de Julien Vinçonneau Quartet est aussi un clin d’œil à un être cher au musicien, ayant les mêmes initiales. Pas de doute, derrière les « featuring » prestigieux, c’est bien un disque écrit avec le cœur qui s’offre à nous.

Musiciens

Julien Vinçonneau : Guitare, Compositions
Xavier Normand : Contrebasse
Elie Dalibert : Saxophone Alto
Florian Chaigne : Batterie

Invités :

Leïla Martial : Chant (2 et 6)
Nelson Veras : Guitare (3 et 7)
Geoffroy Tamisier : Trompette (4 et 6)
Gweltaz Hervé : Saxophone Alto (1)

Tracklist

  1. Bumblebee (J.Vinçonneau) (7’24)
  2. Milk It (Niravana/J.Vinçonneau)  (4’49)
  3. Nine Drops (J.Vinçonneau) (7’27)
  4. Ekko.M (J.Vinçonneau) (6’36)
  5. Dorian Druming (J.Vinçonneau) (4’55)
  6. ACLP Pop Song (P.Neruda/J.Vinçonneau) (6’44)
  7. Tête Chercheuse (J.Vinçonneau) (4’17)

Total Time : 42,12

Crédits

Produit par Julien Vinçonneau et Aloya Records
Album enregistré et mixé à Rocheservière par Olivier Ménard au studio Corner Box
Masterisé par Pierre Vandewaeter au Studio Lakanal
Artwork/Design par Melody Tassou (Médiatomik)
Concerts/Booking : aloyamusic@gmail.com

« Un disque très attachant »Open Jazz / France Musique

« Un bel ouvrage en sept tranches toutes aussi délicieuses les unes que les autres. Pour la première production de son quartet, Julien Vinçonneau s’est entouré de quelques invités qui vont enrichir des compositions d’une grande élégance »Tohu Bohu

« …le quartet emmené par le guitariste nantais Julien Vinçonneau met, dès son coup d’essai, un pied dans la porte et pourrait bien s’installer très vite dans la cour des musiciens qui comptent, ceux dont on guette des nouvelles dans une avidité anxieuse »Citizen Jazz

« Un disque hybride et étonnant »Place Publique

« Nous confirmons l’intérêt de ce disque basé sur un quartet très solide qui invite quelques musiciens amis parmi lesquels la vocaliste Leïla Martial qui fait merveille sur deux thèmes aux accents plus rock et pop »Culture Jazz

« Energie, groove, enthousiasme, tel est mon ressenti à l’écoute de ce premier album de Julien Vinçonneau, qui a su s’entourer de musiciens talentueux, de diverses générations, prêts à se mettre au service de son univers »David Chevallier